Verset ou hadith

Veux-tu la récompense d’un pèlerinage ?

Le Prophète (que la bénédiction et le salut d’Allah soient sur lui) a dit : « Le petit pèlerinage (‘omra) pendant le mois de Ramadan équivaut à un pèlerinage, ou un pèlerinage avec moi. » (rapporté par Bukhâry et Moslim).

Page Facebook
la Mosquée
3 4 2 1

Le parisien 29 novembre 2006 La mosquée de Gennevilliers va enfin sortir de terre

LA CONSTRUCTION de la mosquée de Gennevilliers prend un tour très concret. Même si sonfinancement est encore loin d'être bouclé après trois ans de collecte de fonds, la date officielle pour le lancement du chantier vient d'être fixée au 20 janvier. Ce jour-là, le maire (PC), Jacques Bourgouin, et Mohamed Benali, président de l'association Ennour - fédérant la communauté musulmane de la ville -, poseront symboliquement la première pierre d'un édifice qui a fait l'objet de longues années de discussions. « C'est un grand soulagement », sourit Mohamed Benali, ravi de la coopération avec la municipalité, qui a mis à disposition un terrain dans le quartier des Grésillons. Le 20 janvier, c'est le premier volet du projet - le lieu de culte - qui commencera à prendre forme.
A terme, deux salles de prière, l'une réservée aux hommes, l'autre aux femmes, pourront accueillir quelque 1 500 fidèles. Le budget de ce premier chantier n'est pas complètement bouclé : il manque aujourd'hui 350 000 pour arriver au 1,3 M d'investissement prévu. « Un entrepreneur a choisi de se lancer malgré tout, en attendant que les derniers fonds soient disponibles. Il s'est engagé à mener le chantier en dix-huit mois », évoque Mohamed Benali. Les fidèles de Gennevilliers n'en ont donc pas encore fini avec les appels aux dons privés, seule source de financement de la mosquée. « Je pense qu'en dix-huit mois de travaux, nous réussirons à rassembler la somme qui nous manque », estime le responsable associatif.
Dernièrement, pendant le mois du ramadan, les fidèles se sont rendus en nombre sous le chapiteau symboliquement installé sur le terrain de la future mosquée, déposant 200 000 de participation. Les quelque 150 caisses déposées chez les commerçants de la ville continuent elles aussi à faire leur office. Et pour éveiller la générosité des pratiquants, les membres d'Ennour ont entrepris une grande tournée des mosquées, chaque vendredi. Leur voyage ne se limite pas à l'Ile-de-France : ils poussent au nord, au sud, et sont même allés « jusqu'à Saint-Etienne ». Voilà trois ans que les musulmans de la ville se sont attelés à cette mission. « Cela demande beaucoup de patience », reconnaît de président d'Ennour. Et la route est encore longue : l'association aura besoin d'un peu plus de 2 millions d'euros pour construire son centre culturel, deuxième volet du projet, avec notamment une bibliothèque, des salles de lecture, des salles de cours d'arabe et de soutien scolaire.