Verset ou hadith

Veux-tu qu’Allah t’élève ?

Le Prophète (que la bénédiction et le salut d’Allah soient sur lui) a dit : « Nul ne sera modeste pour Allah, sans qu’Allah l’élève (qu’Il soit exalté). »

(rapporté par Moslim).

Page Facebook
la Mosquée
1 4 3 2

Le parisien 22 janvier 2007: le chantier est lancé

 

 

LA PLUIE battante n'y a rien changé. La pose de la première pierre de la future mosquée de Gennevilliers, samedi après-midi, dans le quartier des Grésillons, a réuni la foule des grands jours. Plus de 400 personnes s'étaient déplacées pour assister à cet événement tant attendu par les musulmans de la ville et des environs. Jacques Bourgoin, le maire (PC), Roland Muzeau, le sénateur (PC) et Mohamed Bénali, le président de l'association Ennour - fédérant la communauté musulmane de la ville - aidés symboliquement par un jeune garçon et une fillette, ont scellé une plaque inaugurative sous les youyous.

Fidèles, élus et représentants des différents cultes se sont ensuite réfugiés à l'espace des Grésillons, à une centaine de mètres de là, pour assister aux discours et à la signature du bail emphytéotique dans lequel la ville met à la disposition de l'association un terrain de 2 100 m 2 situé rue Paul-Vaillant-Couturier, pour une durée de quatre-vingt-dix-neuf ans et pour un euro symbolique. « Nous avons choisi d'implanter cet édifice au coeur d'un quartier d'habitat en plein essor car un lieu de culte participe au développement de la vie locale.

Il est essentiel qu'un lieu de culte ne soit pas dans un lieu caché », a souligné le maire communiste de Gennevilliers. 200 000 collectés pendant le ramadan « Nous travaillons sur ce projet depuis dix ans, c'est un grand moment. Cet édifice va être porteur d'une nouvelle dynamique de la vie associative des musulmans », s'est félicité de son côté le président de l'association Ennour, en charge du projet. Dix ans : le temps de mettre tout le monde d'accord, trouver un terrain et des financements...

Les fonds justement, collectés depuis trois ans, ne sont pas encore au complet. « Un entrepreneur a choisi de se lancer malgré tout, en attendant que les derniers fonds soient disponibles. Il s'est engagé à mener le chantier en dix-huit mois », évoque encore Mohamed Benali. Des financements qui proviennent des dons des Gennevillois et sont également collectés lors de tournées, le vendredi soir, dans les mosquées de la région parisienne et aussi dans les grandes villes de l'Hexagone. Pendant le mois du ramadan, l'association a collecté 200 000 sous le chapiteau dressé symboliquement sur le terrain de la future mosquée. Par ailleurs quelque 150 caisses déposées chez les commerçants de la ville continuent elles aussi à faire leur office. L'association s'attellera ensuite à l'édification de son centre culture. Elle aura besoin d'un peu plus de 2 millions d'euros pour construire une bibliothèque, des salles de lecture, des salles de cours d'arabe et de soutien scolaire. Mais là, les subventions seront possibles.