Verset ou hadith

Veux-tu une demeure au Paradis ?

Le Prophète (que la bénédiction et le salut d’Allah soient sur lui) a dit : Celui qui construit une mosquée pour Allah, Allah lui construira la même chose au Paradis » (rapporté par Moslem).

Page Facebook
la Mosquée
3 2 4 1

Le parisien 3 septembre 2008: La mosquée en construction fait salle comble

 

L'OBSCURITE est tombée, qui autorise les musulmans à rompre le jeûne, et les salles de la mosquée celle réservée aux hommes, en bas ; celle réservée aux femmes, en haut sont noires de monde. Ils étaient très nombreux pour cette première soirée, lundi, près de 1 500 fidèles, à s'être rendus au 81, rue Paul-Vaillant-Couturier, à Gennevilliers, dans ce lieu de prière, en construction, temporairement ouvert tout au long du mois du ramadan. « Il manque les finitions mais c'est parfait pour prier »
Plusieurs de ceux qui sont là savourent ce moment d'une façon particulière. Ils ont donné beaucoup de leur temps ces dernières semaines pour que l'édifice obtienne l'aval de la commission de sécurité et puisse accueillir les croyants. Achour a 53 ans, il est électricien. C'est lui qui s'est occupé de l'installation électrique du site. Un fidèle entre et le salue chaleureusement : « Si ce soir on prie à la lumière, c'est grâce à toi ! » Saïd, lui, a travaillé sur le site Internet de la mosquée.
La semaine dernière, il a posé une semaine de congé pour venir prêter main-forte sur place. « Les journées étaient plus longues qu'au boulot. C'était du 7 heures-minuit… » Mais le spectacle des fidèles massés à l'intérieur récompense tous ces bénévoles de leurs efforts. « En voyant ça, on comprend à quel point cette construction était une nécessité, souligne Saïd. Ce soir, il y a entre 1 000 et 1 500 fidèles, et il y en aura chaque soir davantage. Pour la nuit du Destin, je suis sûr que certains devront prier dans la cour. » Wafa, son épouse, se souvient de l'an dernier et de la prière du soir, effectuée « dans un hangar mis à disposition par la ville ». Aujourd'hui, tous se réjouissent d'avoir enfin un lieu de prière digne de ce nom.
Des musulmans des environs sont là aussi, comme Omar, venu de Clichy : « Je découvre et je trouve l'endroit magnifique. Il manque les finitions mais c'est parfait pour prier. » Justement, la collecte de fonds pour la suite des travaux est encore en cours. « Nous aurions pu demander certains financements, glisse Mohammed Benali, le président de l'association Ennour, qui finance la construction. Plusieurs pays nous auraient fait un chèque tout de suite, à condition de prêcher selon leurs règles. Mais nous voulons être des musulmans de France, et pas d'ailleurs… » Seule ombre au tableau, le stationnement. Les fidèles ont du mal à trouver une place dans la rue. Les 300 places de l'entreprise voisine ne sont pas occupées la nuit. Une demande a été adressée pour pouvoir les utiliser et la mairie s'est portée garante, mais la société n'a pas souhaité mettre son parking à disposition.