Verset ou hadith

Veux-tu qu’on éloigne, de toi, l’enfer d’une distance de soixante-dix années ?

Le Prophète (que la bénédiction et le salut d’Allah soient sur lui) a dit : « Celui qui jeûne un jour dans le sentier d’Allah, Allah éloigne son visage de l’enfer d’une distance

de soixante-dix années. » (rapporté par Bûkhâry).

Page Facebook
la Mosquée
1 2 4 3

Le parisien 13 septembre 2007: Comment le ramadan permet de financer la mosquée

 

ROULÉS dans les chariots, les grands tapis sont poussés vers l'improbable salle de prière. Un entrepôt provisoire, quelque part en zone industrielle de Gennevilliers. Les volontaires de la communauté musulmane ont fixé les projecteurs, monté la cloison qui sépare les hommes des femmes et installent la sono. Sur le parking à l'arrière, une tente va accueillir les cuisines. Ce soir, la harira - la « soupe du ramadan » - y sera servie à l'occasion de la première journée de la période de jeûne. Jusqu'à 1 200 fidèles se retrouveront dans cet atelier prêté pour le mois par la ville, les six lieux de culte disséminés dans la commune (hangars, pièces en foyer Sonacotra...) étant trop petits.
Une solution qui permet aussi d'attendre l'ouverture de la future mosquée dont les travaux ont commencé il y a six mois. Un chantier de 3,6 millions d'euros que l'association musulmane Ennour doit financer. Son président, Mohamed Benali, mise justement sur le ramadan pour faire considérablement avancer les dons et combler les brèches dans le budget. L'espoir de collecter 350 000 ! Dans le doute, on fait répéter le montant. Mais oui, c'est bien la somme que les croyants de Gennevilliers espèrent récolter pendant la trentaine de jours de jeûne. « L'an passé, sur cette période, nous avons réuni 200 000 , assure Mohamed Benali. C'est un moment exceptionnel dans la prière, de générosité, où les musulmans donnent de l'argent. Et nous essayons d'orienter la solidarité vers notre projet de mosquée. » Mardi après-midi, alors que le président explique l'importance du ramadan, il reçoit d'ailleurs un chèque de 400 des mains d'un habitant...
Un site Internet sur le chantier. Située dans le quartier des Grésillons, la mosquée pourra recevoir 2 500 fidèles et comportera deux petits minarets. La communauté, qui a signé un bail de très longue durée avec la ville, espère que la première tranche de travaux (l'espace cultuel) sera achevée dans un an. Depuis les appels aux dons, il y a quatre ans, environ 1,2 million d'euros a été levé selon l'association. Garantissant n'avoir aucun soutien de l'étranger, Ennour a créé un site Internet qui veut jouer à fond la carte de la transparence : on y voit les photos de l'avancement du chantier, les montants des sommes collectées... Des envoyés spéciaux dans les mosquées. Demain, des fidèles de Gennevilliers seront dépêchés à Orly (Val-de-Marne) et Cambrai (Nord) pour exposer leur projet avec les plans et les images et convaincre l'imam de dire quelques mots aux fidèles en leur faveur. « Nous essayons d'envoyer des bénévoles tous les vendredis en Ile-de-France, mais aussi dans le Nord et en Belgique, précise Mohamed Benali. Nous avons été jusqu'à Saint-Etienne.
Parfois, nous pouvons obtenir plusieurs milliers d'euros. » Un réseau de 250 tirelires chez les commerçants franciliens. Autre technique de financement mise en avant par l'association Ennour : la tirelire installée chez les marchands (épiciers, bouchers halal) et les restaurateurs. Le réseau a été mis en place il y a quatre ans et le contenu des canettes est relevé chaque mois.